GAAMAC Events MY GAAMAC

Renforcer les initiatives régionales de GAAMAC en 2020

21 janv. 2021 10:52

Les trois initiatives régionales de GAAMAC sont restées très actives en 2020. Les groupes de travail régionaux qui ont émergé de manière organique lors des précédentes réunions mondiales de GAAMAC sont composés d'acteurs étatiques et de la société civile vivant en Afrique, en Asie-Pacifique et dans les Amériques qui travaillent ensemble pour relever concrètement les défis posés dans leurs contextes spécifiques. Malgré la pandémie COVID-19, les initiatives régionales ont progressé virtuellement pour mettre en œuvre leurs activités.

Le groupe de travail Asie-Pacifique a continué à travailler sur son prochain rapport intitulé "Preventing Hate Speech, Incitement, and Discrimination : Lessons on Promoting Tolerance and Respect for Diversity Hate Speech in the Asia Pacific" (Prévenir les discours de haine, l'incitation et la discrimination : leçons sur la promotion de la tolérance et du respect de la diversité). Dans la première phase, l'initiative s'est concentrée sur trois études de cas : la population Rohingya au Myanmar, les minorités ethniques en Inde et la population Bangsamoro aux Philippines. Actuellement dans sa deuxième phase, le groupe entreprend la collecte de données et l'analyse de trois autres études de cas : les minorités religieuses en Inde, au Pakistan et en Indonésie, et une étude de cas sur le discours de haine en relation avec l'impact de la pandémie Covid-19.

Le groupe de travail Asie-Pacifique s'est réuni pour un atelier stratégique le 29 janvier 2020 et a organisé un atelier en ligne le 27 octobre pour partager les résultats préliminaires des études menées en Inde, en Indonésie et au Pakistan. Le groupe finalisera l'étude en 2021 et organisera des consultations virtuelles avec des acteurs de l'État, du monde universitaire et de la société civile.

Formé lors de la conférence GAAMAC II à Manille, le groupe de travail Afrique s'est élargi et s'est réuni régulièrement en 2020. Le groupe a accueilli cinq nouveaux membres, dont quatre experts francophones, et s'est réuni virtuellement à quatre reprises. Sous la direction de l'ambassadrice Liberata Mulamula, les membres ont travaillé au renforcement des mécanismes de travail internes et ont défini de nouvelles activités dans le but de soutenir la promotion des architectures et des politiques nationales de prévention des atrocités en Afrique.

En 2020, l'initiative Afrique a travaillé sur une boîte à outils de formation basée sur le Manuel des meilleures pratiques pour l'établissement et la gestion des mécanismes nationaux de prévention du génocide et des atrocités de masse et sur une recherche empirique sur le discours de haine avec des études de cas au Cameroun, au Nigeria et au Sud Soudan. Les rapports seront publiés en 2021.

Le Groupe des Amériques est la plus récente initiative régionale de GAAMAC et a vu le jour lors de GAAMAC III. Menée par un partenaire de GAAMAC, Impunity Watch, l'initiative a commencé à élaborer en 2020 une note politique sur "Une perspective de genre pour la prévention des atrocités de masse" en examinant des études de cas en Colombie et au Guatemala. La proposition de directive vise à contribuer à la compréhension de la prévention des crimes sexuels et sexistes liés aux conflits et à établir des lignes directrices générales pour la conception et la mise en œuvre de mesures de prévention dans les pays en situation de post-conflit grâce à la recherche. Le rapport final sera présenté lors de la quatrième conférence de GAAMAC en 2021.

Si vous êtes un représentant d'un État ou d'une organisation de la société civile travaillant dans le domaine de la prévention des atrocités en Afrique, en Asie-Pacifique ou dans les Amériques et que vous souhaitez rejoindre l'un des groupes de travail, veuillez prendre contact avec contact@gaamac.org