Conférence de haut niveau sur “l’élaboration d’un programme commun de prévention dans les Balkans occidentaux”.

3 avril 2024
La Coalition des Balkans occidentaux pour la prévention du génocide et des crimes d'atrocité de masse, le Centre de recherche post-conflit (PCRC) et Impunity Watch ont organisé une conférence de haut niveau sur "l'élaboration d'un programme commun pour la prévention dans les Balkans occidentaux" à Podgorica du 21 au 22 mars 2024.

La conférence de haut niveau intitulée “Construire un programme commun pour la prévention dans les Balkans occidentaux”, qui s’est tenue à Podgorica les 21 et 22 mars 2024, a rassemblé des parties prenantes et des experts de premier plan pour aborder les questions urgentes liées au traitement du passé dans la région. Dirigée par des personnalités telles que Dunja Mijatović, commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe, et comprenant des panels de représentants d’organisations de la société civile et d’institutions gouvernementales de l’ensemble des Balkans occidentaux, la conférence visait à relever les défis de la prévention des atrocités dans les Balkans, tels que l’augmentation du déni et du révisionnisme, les perspectives locales sur les victimes et les réparations, et l’importance du soutien psychosocial et de l’éducation dans la guérison du passé.

L’événement a également mis en lumière le rôle crucial de la société civile et des médias dans la gestion des défis posés par les nouvelles technologies et les plateformes de médias sociaux pour façonner les récits sur le passé, tout en explorant des stratégies pour contrer la désinformation et diffuser la vérité pour la responsabilisation, la consolidation de la paix et la prévention des atrocités dans les Balkans occidentaux. Elle comprenait des messages vidéo spéciaux d’acteurs internationaux travaillant dans le domaine de la prévention et de la justice au niveau mondial, notamment Mme Alice Wairimu Nderitu, secrétaire générale adjointe et conseillère spéciale des Nations unies pour la prévention du génocide, la juge Graciela Gatti Santana, présidente du mécanisme international résiduel pour les tribunaux pénaux, et l’ambassadeur Christian Guillermet-Fernández, président de l’Action mondiale contre les crimes d’atrocité de masse (GAAMAC).

La conférence était organisée par la Coalition des Balkans occidentaux pour la prévention des crimes de génocide et d’atrocités de masse, le Centre de recherche post-conflit (PCRC) et Impunity Watch, ces deux derniers étant des partenaires de GAAMAC qui travaillent à la prévention des atrocités et à la lutte contre l’impunité dans les Balkans occidentaux, en Europe et dans le monde.

Assurez-vous de ne jamais manquer les nouveautés de GAAMAC! Inscrivez-vous à notre newsletter bimestrielle pour recevoir nos actualités directement dans votre boîte email.

Contenu associé

GAAMAC rencontre un groupe de jeunes pour les sensibiliser au lien entre les ODD et la prévention des atrocités

GAAMAC rencontre un groupe de jeunes pour les sensibiliser au lien entre les ODD et la prévention des atrocités

Le 22 avril 2024, GAAMAC a organisé une réunion d’information dans le cadre de l’initiative “Act for Tomorrow” menée par l’AIESEC, une ONG gérée par des jeunes qui offre une plateforme à une communauté de jeunes. Au cours de cet événement, le travail et la mission de GAAMAC et la manière dont ils promeuvent les ODD ont été présentés à 11 étudiants basés à Genève.