L’UNESCO organise des ateliers pour le groupe de travail Afrique de GAAMAC

21 février 2024
L'UNESCO, une alliance informelle du GAAMAC, a organisé deux ateliers en ligne sur le renforcement de la prévention des génocides par l'éducation en Afrique avec le soutien du GAAMAC.

Depuis 2021, le groupe de travail GAAMAC Afrique soutient l’UNESCO dans le développement d’une nouvelle ressource pédagogique sur l’éducation à la prévention des atrocités. Le 18 janvier 2024, l’UNESCO a organisé un atelier en ligne pour présenter la version finale de la note d’orientation intitulée “Renforcer la prévention des génocides par l’éducation en Afrique” au groupe et à d’autres parties prenantes représentant les ministères de l’éducation nationale et la société civile. La présidente du groupe de travail Afrique, Mme Jamila Mohammed, a prononcé le discours de bienvenue et a souligné l’importance de l’éducation dans la prévention précoce des atrocités de masse.

“Nous avons l’obligation morale de nous attaquer aux précurseurs du génocide. Nous devons commencer par l’éducation, en passant d’une culture de la discrimination, de l’intolérance et de la violence à une culture de l’inclusion et de la paix”. – Juge Jamila Mohammed

Alexander Hinton, du Centre d’étude des génocides et des droits de l’homme de l’université Rutgers (partenaire de GAAMAC), et Edward Kissi, de la School of Interdisciplinary Global Studies de l’université de Floride du Sud, ont ensuite partagé leurs réflexions sur le rôle plus large de l’éducation dans la prévention des génocides, en donnant des exemples tirés du continent africain. Karel Fracapane, de la Section de la citoyenneté mondiale et de l’éducation à la paix de l’UNESCO, a ensuite présenté la note d’orientation de l’UNESCO intitulée “Renforcer la prévention des génocides par l’éducation en Afrique“. L’atelier a été conclu par Idowu Olagunju, secrétaire général de la Commission nationale nigériane pour l’UNESCO, qui a parlé des plans du Nigeria pour un nouveau programme d’éducation à la paix.

Le deuxième atelier, organisé le 15 février 2024, a mis l’accent sur les approches et les pratiques pédagogiques. Lors de cet atelier, les participants ont été accueillis par des représentants de l’UNESCO, de la division de l’information des Nations unies du département de la communication mondiale et du GAAMAC. Isabel Tamoj, de la Section de la citoyenneté mondiale et de l’éducation à la paix de l’UNESCO, a présenté le guide de l’enseignant UNESCO/ONU intitulé “Enseigner à prévenir les crimes d’atrocité“. La présentation a été complétée par des exemples concrets et des études de cas présentés par d’autres intervenants. Denise Bentrovato, de l’Association africaine pour l’enseignement de l’histoire, a présenté une vue d’ensemble des programmes et des expériences des enseignants dans six pays africains. En outre, des études de cas concernant l’Afrique du Sud et le Rwanda ont été présentées par Tali Nates, du Johannesburg Holocaust & Genocide Centre, et Freddy Mutanguha, d’Aegis Trust et du Mémorial du génocide de Kigali, respectivement. Au total, les deux ateliers ont été suivis par 88 participants.

Le groupe de travail GAAMAC Afrique prévoit de poursuivre la diffusion de ces importantes ressources pédagogiques en 2024.

Assurez-vous de ne jamais manquer les nouveautés de GAAMAC! Inscrivez-vous à notre newsletter bimestrielle pour recevoir nos actualités directement dans votre boîte email.

Contenu associé